Nos soins
 

Écrans solaires minéraux ou filtres solaires chimiques?

Écrans solaires minéraux ou filtres solaires chimiques?

🤷‍♀️ Lequel choisir et pourquoi? 🤷‍♀️

Enfin! Le printemps est de retour! Après les mois de mars et d’avril que nous avons connus, il est facile d’imaginer à quel point tout le monde a envie de mettre le nez dehors et faire le plein de bonne vitamine D… mais gare à votre peau! Le soleil du printemps, s’il ne vous réchauffe pas autant que celui de juillet, provoque tout de même des dommages qui sont irréversibles à la peau non-protégée. En particulier lorsque celle-ci vient de passer les longs mois hivernaux sans exposition prolongée. C’est pourquoi il est important de se tourner vers les écrans solaires dès le début de la belle saison.

Alors, quels écrans solaires choisit-on?

Quand vient le temps de choisir sa crème solaire, on se pose souvent les mêmes questions : quelle gamme, quelle marque, quel prix, quel indice de protection solaire? Mais avez-vous pensé à vous interroger également sur la composition et l’action de ce produit dont vous couvrez si souvent votre corps et votre visage en quelques mois?

Certains produits conviendront mieux à l’une qu’à l’autre, tout dépendant de l’usage que vous en faites et surtout de votre type de peau.

Nous démystifions aujourd’hui pour vous la différence entre les deux grandes catégories, soit les écrans solaires minéraux et les filtres solaires chimiques.

Les écrans solaires minéraux

Commençons avec une bonne vieille définition, gracieuseté de notre ami Wikipedia :

Il existe deux types de filtres ultraviolets, les filtres minéraux (ou inorganiques) et les filtres organiques. Les filtres minéraux sont le dioxyde de titane (TiO2) et l’oxyde de zinc (ZnO). Leur mécanisme d’action repose faiblement sur l’absorption de la lumière mais surtout sur la diffusion de ses rayons.

Source : Wikipedia (https://fr.wikipedia.org/wiki/Cr%C3%A8me_solaire)

Ce sont donc des filtres composés de de poudre de minéraux ultra-fines qui sont généralement bien tolérées par la plupart des types de peau.

La principale différence entre les deux types de crèmes, celle que tout le monde connaît, c’est que les écrans minéraux laissent un film blanc sur la peau, une caractéristique qui ne les rend pas particulièrement populaires.

L’autre grande différence, c’est que les filtres minéraux ne pénètrent pas l’épiderme (couche en surface de la peau). C’est pourquoi on les appelle plutôt des écrans : leur fonction est de réfléchir la lumière du soleil. Ce sont des crèmes qui sont généralement mieux adaptées aux personnes qui ont une peau très sensible car elle ne pénètre pas dans la peau et agit plutôt comme un vêtement protecteur. C’est également une excellente option pour les gens qui doivent composer avec une allergie au soleil.

Un autre point en faveur des écrans minéraux : ils sont effectifs dès l’application. Les filtres chimiques ou organiques doivent être absorbés et doivent par conséquent être appliqués 30 minutes avant de sortir sous le soleil. L’efficacité instantanée des écrans minéraux est particulièrement appréciée des parents, dont les enfants veulent rarement attendre avant d’aller jouer dehors!

 

Les filtres solaires chimiques ou organiques

C’est l’heure du cours de chimie, toujours gracieuseté de Wikipedia, l’encyclopédie des années 2000 :

Les filtres organiques sont comme leur nom l’indique des molécules organiques. Elles permettent une protection solaire en absorbant le rayonnement UV grâce à des groupements chromophores constitués de systèmes π conjugués. Lorsque ces molécules absorbent la lumière incidente elles passent dans un état excité avant d’émettre de l’énergie sous forme de chaleur ou de fluorescence pour retourner à leur état fondamental. 

Source : Wikipedia (https://fr.wikipedia.org/wiki/Cr%C3%A8me_solaire)

Si on vulgarise un peu, disons que ces crèmes sont composées de molécules organiques qui pénètrent dans la peau et créent une couche filtrante dont le rôle précis est d’absorber les rayons UV à sa place. Elles réagissent donc avec la peau.

Si nous comparions plus tôt l’effet des écrans minéraux à celui d’un miroir, on pourrait également comparer l’effet des filtres chimiques à celui d’une éponge.

Comme nous l’avons mentionné plus haut, les écrans chimiques doivent être appliqués au moins 30 minutes avant d’être exposés aux rayons solaires, et ils ont la particularité d’être potentiellement allergènes, puisqu’ils pénètrent dans notre organisme.

 

En conclusion

Peu importe le type choisi, il n’y aura aucune incidence sur l’efficacité, à condition que le produit soit appliqué correctement et en quantité suffisante. Au final, pour la protection, c’est l’indice de protection solaire qui est à considérer.

La Société canadienne du cancer recommande de porter un écran solaire avec un indice de protection solaire minimal de 30, de ne pas lésiner sur la quantité. Un adulte a besoin en moyenne de 2 ou 3 cuillerées à soupe de lotion pour couvrir tout le corps et de 1 cuillerée à café pour couvrir le visage et le cou. Cela équivaut à peu près au volume d’une balle de golf pour chaque application.

En conclusion, le choix de votre écran solaire dépendra du type d’activités que vous faites à l’extérieur, de la durée d’exposition et de votre type de peau. N’hésitez pas à nous contacter pour obtenir des conseils et recommandations!

Nous avons si hâte de vous revoir en clinique! Suivez-nous sur Facebook pour être au courant des derniers développements, et ne manquez pas nos prochaines infolettres!

En attendant, continuez de magasiner dans notre boutique en ligne pour tous vos produits, crèmes, savons, maquillage, masques et certificats-cadeaux!

Nous vous souhaitons un excellent printemps, et profitez bien du magnifique soleil! Toujours avec une excellente protection solaire 😉

par Annick Cormier de La boîte turquoise